Interview de Xavier Mérand, président d’AccessiJeux

En mars 2016, l’Association AccessiJeux a financé l’achat d’une imprimante braille sur Co-city. Quelques mois plus tard, nous venons faire l’état des lieux en compagnie du Président et co-fondateur de l’association : Xavier Mérand.

guillaume xavier
Guillaume Desmoulins (fondateur de Co-city, à gauche) et Xavier Mérand (à droite) avec l’imprimante braille

 

Parlez-nous d’AccessiJeux, de son histoire.

« Nous avons lancé AccessiJeux en janvier 2015 dans le but d’adapter les jeux de société contemporains aux déficients visuels, qu’ils soient mal ou non-voyants. Nous sommes trois cofondateurs et amis passionnés de jeux. L’idée nous est venue un an avant la création de l’association à la sortie d’une soirée jeux. Étant moi-même déficient visuel, je prenais du temps pour lire mes cartes. Même si nous avions pris l’habitude de jouer comme cela, l’idée de faciliter les choses était tentante. Nous sommes tout d’abord partis sur l’idée d’une application.

Avant de commencer l’aventure, nous avions ouvert un groupe Facebook pour savoir qui serait intéressé par notre projet. Au vu de l’engouement suscité par la page, nous avons lancé l’association. Les réactions ont été très favorables, car rien d’équivalent n’existait. »

 

Parlez-nous des activités que vous organisez.

« Les  « Soirées jeux pour tous » sont le principal événement de l’association et sont organisées chaque premier jeudi du mois à Paris à la Maison des associations du XIIe arrondissement. Ces soirées réunissent en général une trentaine de personnes et rassemblent autant de personnes déficientes que valides. Cet échange enrichit les deux groupes. Les premiers ont ainsi la possibilité de s’intégrer et, pour certains, de sortir de l’isolement. Les seconds y découvrent une grande richesse.

Nous intervenons également au sein de groupes scolaires pour faire des animations et participons à de nombreux salons et festivals consacrés aux jeux, dans toute la France. »

soirées jeux pour tous
Photo prise à l’occasion d’une « Soirée jeux pour tous »

Pourquoi avez-vous choisi le crowdfunding ?

« Nous avions besoin d’une imprimante braille qui est un matériel onéreux mais indispensable à nos activités. Notre association étant trop jeune pour les dossiers de financement, le crowdfunding était le meilleur moyen de mobiliser de nombreuses personnes autour de notre projet. Au-delà de nos proches, nous avons pu toucher des personnes du milieu du jeu que nous ne connaissions pas. Certains nous ont donné de grandes sommes. »

 

Comment s’est déroulée la campagne ? Quelle aide a pu vous apporter Co-City ?

« Le plus important dans une campagne de crowdfunding est d’y mettre de sa personne. Nous avons utilisé en priorité les réseaux sociaux, les newsletters et les festivals pour mobiliser les éditeurs et de nombreuses personnes du monde du jeu.

L’équipe de Co-City nous a aidés sur différents plans, notamment à calmer mes inquiétudes. Je n’avais pas envie de donner l’impression de faire la manche et je craignais de nuire à l’image de l’association si nous n’atteignions pas la somme visée. L’équipe de Co-City m’a rassuré sur ces deux points. Ils m’ont indiqué les meilleurs moments pour les relances, chacune générant de nouveaux dons. Ils m’ont donné l’idée d’organiser un apéro pour réunir les derniers financements. Ces conseils nous ont aidés à atteindre notre objectif.

 

Qu’est-ce qu’il vous a le plus surpris dans votre campagne de crowdfunding ?

« Ce qui nous a le plus étonnés, c’est que la grande majorité des personnes qui ont contribué au projet ne connaissaient pas l’association. Les deux tiers d’entre elles sont cependant issus du milieu du jeu. »

 

Quelle est la prochaine étape pour AccessiJeux ?

« Nous allons continuer à chercher des solutions pour adapter davantage de jeux à tous, qu’ils lisent le braille ou non. L‘imprimante braille va nous permettre de transcrire et d’imprimer cartes, règles de jeux, etc. Nous avons le projet de faire une lettre mensuelle en braille qui s’adressera à nos bénéficiaires. Nous venons également de recevoir une imprimante 3D pour nous aider à adapter et étoffer notre choix de jeux. Enfin, l’application smartphone – l’idée à l’origine du projet AccessiJeux – est en développement. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :